Une Kerterre est une construction qui associe discrétion dans le paysage et présence consciente de son habitant qui améliore son environnement par ses actes de tous les jours.

La Kerterre est un habitat rond et proche de la nature, façonné à la main avec des matériaux
naturels. Elle a été inventée par Evelyne Adam, il y a une vingtaine d’années. Aujourd’hui,
Kerterre est une entreprise dont l’équipe est constituée de 8 membres. Le but de cette
entreprise est de transmettre cette technique de construction très intuitive sous la forme de
stages.

Les murs sont posés sur un sous-bassement de pierres et sont en chanvre, chaux et sable. Nous utilisons de la chaux hydraulique NHL3.5. Le chanvre doit être non coupé, en round, appelé paille de chanvre. Ce chanvre doit être très long (fibres de 1m50 !), solide et ne pas avoir subi le rouissage (action de le laisser longtemps sur le champ pour qu’il devienne cassant).

Pour une Kerterre basique (3 mètres de diamètre), le coût des matériaux (pierres, chanvre, chaux et sable) s’élève à environ 500 euros. Le prix du skydôme, des fenêtres et des portes dépend de vos moyens et envies.

Il n’y a donc pas d’ossature. La Kerterre est sculptée grâce aux mèches de chanvre trempées dans la chaux. Elles viennent se superposer et s’entremêler en créant un mur fibré et autoportant. La forme ronde, fermée par une clé de voûte, répartit les forces et crée une structure solide. C’est une technique très intuitive entre la sculpture et l’architecture. Il est aussi possible de construire sur un moule démontable avec la même technique.

La plus grande kerterre qui a été faite fait 5 m de diamètre et 3m20 de hauteur. Il est conseillé de faire un « château Kerterre » en accolant plusieurs « bulles » ou dômes de Kerterre les uns aux autres, la construction en sera bien plus facile. Le principe de base est de rester discret dans le paysage avec une présence bonifiante sur le lieu.

Pour construire une Kerterre, il suffit d’être… une personne. En travaillant lentement, on laisse à la matière le temps de sécher et la construction est très accessible. Bien sûr, vous pouvez former une petite équipe pour aller un peu plus vite, mais il faut laisser les murs sécher au fur et à mesure pour que la construction reste agréable.

Après de multiples essais, nous avons opté pour un enduit moitié chaux, moitié sable (3 granulats et 2mm maximum) à serrer avec une truelle souple type langue de chat avec de la fine fibre de chanvre.

Le propre de la Kerterre est de vivre et dormir au plus près de la Terre. Nous avons donc opté pour un tapis végétal, qui peut être composé de chanvre, de fougère ou toute autre plante qui ne se composte pas. Il est possible de poser sous ce tapis une couche de billes d’argile hydrofuges (il faut les laver avant pour en enlever la poussière) ou des billes de liège pour isoler un peu plus du sol.

Tout est possible dans une Kerterre! Il en existe avec du parquet, du carrelage, une dalle… Dans ce cas, il faut simplement procéder aux techniques d’installation classiques.

LOCATION / STAGES / FORMATIONS

https://kerterre.org/

Instagram