LOW-TECH

 

Les Low-Tech c’est :

les objets, les systèmes, les techniques, les services, les savoir-faire, les pratiques, les comportements et même les courants de pensée
qui s’articulent autour de trois principes :

  • UTILE
  • DURABLE
  • ACCESSIBLE

Que sont les Low-Tech ?

 

Les Low-Tech c’est :

les objets, les systèmes, les techniques, les services, les savoir-faire, les pratiques, les comportements et même les courants de pensée
qui s’articulent autour de trois principes :

La low-tech est avant tout utile :

Elle répond à des besoins essentiels tels que l’accès à l’eau, l’alimentation, l’énergie, l’habitat ou l’hygiène. Par extension, elle peut concerner les domaines de la santé, des transports, des matériaux de construction et de fabrication, de la gestion de déchets, de l’agriculture ou encore de l’éducation.

La low-tech est intrinsèquement durable :

– Au sens où elle dure dans le temps : robuste, modulable, réparable, fonctionnelle, etc.

– Par la recherche de sobriété qui la caractérise : efficacité jusqu’au juste nécessaire énergétique, économie et emploi des matières. Se concentre en priorité sur les sources d’énergies et de ressources particulièrement renouvelables et disponibles localement.

– Durable, enfin, à l’échelle sociétale : la low-tech promeut des solutions, des activités et des connaissances relocalisées, diminuant ainsi autant leur empreinte environnementale que leur empreinte sociale.

La low-tech est accessible au plus grand nombre :

D’un point de vue économique, en étant simple, optimisée, robuste, fabriquée et réparée localement.

Elle est également accessible en termes de connaissances : l’approche low-tech permet d’ouvrir les savoirs et de libérer la créativité, l’ingéniosité de chacun et le pouvoir d’agir collectif, tout en l’orientant vers l’humain au sein de son environnement.

(Textes de lowtechlab.org France)

Instagram